Partagez | 
 

 Santa Claus ☼

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


MessageSujet: Santa Claus ☼   Mer 18 Juil - 22:29

Wendy Ulysse Kesh-Mesh



♦ Nom(s) : Kesh-Mesh
♦ Prénom(s) : Wendy Ulysse
♦ Âge : 19 ans
♦ Lieu de naissance : Londres
♦ Esprit : Gypaète Barbu
♦ Nom de l'esprit : Langshlunglblakan
♦ Status : [X] élève de PK [ ] Discord [ ] Professeur [ ] Autres, à préciser.


Physique

Il à une taille normale, une carrure fine et souple et ne semble pas peser bien lourd. Mais la première chose qui attire l’œil, ce n'est pas sa carrure mais bien son style. Ses cheveux argentés tirés en arrières par un serre tête lui donnant un côté déjà suffisamment ambigu pour un garçon. Des yeux sombres, d'un marron plutôt foncé donc, qui sont particulièrement relevé par son teint pâle et ses cheveux de couleurs assez pur. Portant en tout et pour tout, en majeur partit du temps, un débardeur blanc légèrement usé, un pantalon de type baggy, noir, des ranger blanches cloutés ainsi qu'une longue et fine écharpe noire, sans oublier une paire de pseudo-guêtre, elles aussi couleur corbeau, et tout aussi ancienne que le débardeur. Ce n'est pas un style très commun voir assez peu faciles à cacher. Enfin, s'il s'habille ainsi, c'est qu'il à ses raisons, non ?
Son front parait un peu proéminent, mais ce n'est que l'effet du serre-tête sur ses cheveux.

Caractère

Dans le genre je veux bien parler avec toi mais tu sauras rien de ma vie, Santa, de son surnom auto-attitré, est le chef pour éviter toutes les discussions sur d'où il vient, ce qu'il est, pourquoi il est ainsi, etc.
Ce n'est pas qu'il n'est pas très causant ou bavard, c'est simplement qu'il garde pour lui ce qu'il le regarde. Chacun chez soi et on sera bon amis en sommes. Enfin, bons amis, là aussi c'est vite dit. On ne peut pas dire que le jeune homme se considère comme une personne pouvant avoir des amis. Pourquoi ? Comment ? Et bien, on va dire qu'il n'a confiance en personne, et encore moins en son double d'âme. En fait, Langshlunglblakan est certainement l'être dont-il à le moins confiance en ce monde. Créature sournoise et vicieuse, une petite chiure particulièrement méchante, un serpent l'aurait bien mieux représenté, c'est une langue de vipère cette teigne.
Mais pourtant c'est son esprit ? Ils sont censés se comprendre ! Loin de là ! Le jeune homme est né avec cette créature, le même jour, mais cette saloperie ne s'est réellement révélé sous sa forme définitive qu'il y à peu, auparavant, elle n’existait pas en tant que tel. Persuadé qu'il s'agit là de la séparation de son âme du passé avec celle actuel, persuadé que cette créature est né des ténèbres de son cœur le jour ou il à vu la lumière l'y chasser. En fait, dire qu'il est né avec, c'est ce qu'il croit, car il l'à toujours senti, là, sa mauvaise partis, mais qu'en est-il réellement ? C'était-il vraiment présenté en tant qu'ectoplasme invisible depuis tant d'années ou n'est-il venu au monde qu'il y à peu ? Qui sait ?

Tout ce qu'il faut savoir, c'est que l'un est l'autre son deux antithèse qui ne s'entende guère. Une profonde inimitié qui les lies depuis toujours, ou peu. Si profonde que, tel un Daemon accroché à son maître, ne peut vivre l'un sans l'autre, autant au sens propre qu'au figurés en fait. Même s'ils ne s'aiment guère, s'ils avaient la possibilités un jour de se séparés, ils refuseraient. Pourquoi ? Je vous en pose des questions ? Non ? Bon voilà !

Outre cela, abordons quand même un peu plus le cas de Wendy, oui oui, c'est un garçon, avec un nom de fille et je vous emmer... je vous pif voilà ! Ce n'est pas moi qui parle, c'est la réaction qu'aurait le jeune homme si vous êtes un jours venus à lui faire cette remarque. Il à un répondant relativement grossier, vulgaire et plutôt brute, dans le sens ou lui parler et comme se confronter à une pluie de gros cailloux, c'est relativement énervant. C'est un type énervant, au contraire de sa Gypaète Barbu qui ne cherche même pas à répondre, il vous ignore lui, c'est presque pire, il joue les impassible. Une âme pour deux totalement à zizanie sur les longueurs d'onde. Même pour manger et dormir c'est la galère. Mais l'un ne fait pas une chose sans l'autre. Ils mangent ensemble, dorment ensemble, marche ensemble, défèque ensemble, ils bais... ouais enfin là faut trouver. Ils font tout pareil dans une parfaite dissonance. Un peu comme si quelqu'un jouait de l'orgue, une musique plutôt grave et profonde, et qu'à côté quelqu'un interprétait un morceau de néo métal avec de la guitare électrique et une batterie, c'est comme vouloir mélanger du blanc à du noir, la rencontre entre la foudre et la fusion des noyaux, de quoi faire froid dans le dos à certains moment.
D'ailleurs, ils ne se comprennent tellement pas que le jeune homme n'a jamais entendu son animal parler, pour ainsi dire, Langshlunglblakan n'a jamais sortis un simple cri, aussi muet qu'une carpe.

Enfin ! Au lieu de parler de leurs relations, revenons-en à nos moutons, je me suis égaré un instant.

Ce n'est pas un garçon très vivace dans son genre, il se laisse aller au grès des choses et regarde d'un point de vu extérieur la situation évoluer sans s'en mêler. Comme il n'a pas d'amis, personne à protéger, tant mieux, pas de déceptions à subir le jour ou ça tournerait mal. Il est seul, bien seul, mais il c'est fait à cette idée. Le rejet, il l'à subis, tellement, qu'il pratique aussi cela sans se rendre compte qu'il injecte aux autres le poison qu'on lui à insufflé. Distant, colérique voir presque sang-chaud, il n'hésitera pas à répondre à la moindre altercation en haussant le ton. S'il doit en venir au mains, il le ferra, quitte même à mordre s'il le faut. A se demander si son piaf croqueur d'os n'est pas plus diplomatique que lui à certain moment.
Vous aurez du mal à le déridez, voir à faire accepter votre présence dans son périmètre, il est du genre à fuir les gens ou à les éviter. Mais il faut creuser, c'est comme la recherche du diamant rare, faut d'abord casser de la roche avant de trouver ce putain de fuckin diamant de merde ! Quoi comment ça je suis insultant ! Mais ce n'est pas moi !

Histoire

Son passé ne regarde que lui, en fait, cela le regarder tellement qu'il ne dira rien à personne sur sa vie d'avant. Je ne saurais même pas vous la décrire, je suis tenu au secret professionnel, enfin, il est surtout en train de me braquer un flingue sur la tempe pour pas que je dévoile ça vie privé. Il me fait vous dire que j'ai dis ça de mon plein grès sans aucune dissuasion !
Bref ! J'ai quand même l'autorisation d'évoquer son arrivé ici et comment c'est arrivé.

Il s'agissait d'un jour gris, ni pluvieux, ni ensoleillé. Le genre de temps tout grisou qui ne donne pas la patate, qui vous fait vous affalez sur un sofa en vous disant que vous n'avez envie de rien. Un jour ou il était en train de trier des vis et des écrous, ne me demandez pas pourquoi, c'est son trip, parait que ça le calme, bien qu'il les utilise pas et qu'il les remet en vrac à la fin. Chacun son truc, y en à c'est tuer des gens, lui c'est trier vis et écrous... pour les enfoncer dans la tête des gens ? Bref ! Passons ! En somme, monsieur était en train de "se canaliser" sans avoir à usé de madame cinq. Étrangement, ce jour là, il n'arrivait pas à faire deux tas conformes et différent. Pourtant c'est pas bien compliqué ! Tout ce qui est long et biseauté en spirale d'un côté, tout ce qui est hexagonale avec un trou, de l'autre. Non, là, là... il faisait n'importe quoi. Mais genre c'est pas difficile merde ! T'est pas capable de faire ça alors qu'un gosse de trois ans y arriverait haut la papatte sérieux !
C'est donc dans cet état ou il ruminait sans cesse ses pensées, ne faisant attention à rien, pas plus au mulot mort non loin de là par une tapette, il balança tout ce qui se trouvait sur la table miteuse à l'autre bout de la pièce, enfin, plutôt "partout" dans la pièce.

Il se prit la tête entre les mains, son crane allait exploser, quelque chose semblait vouloir sortir, et pour sortir, c'est sorti ! Son âme se déchira en deux, pour ainsi dire, elle l'était déjà, mais un lien venait de se briser. Je vous laisse imaginer la douleur causer par un lien d'âme qui se découpe, ce n'est pas comparable à une chose physique... sauf peut-être attaquer la jambe d'un malheureux avec une décapeuse à peinture ainsi qu'une ponceuse puis attaquer l'os au pieu et à la cuillère jusqu'à verser de l'alcool à 90° chauffé à blanc sur le carnage... ça pourrait y ressembler. Il n'y à pas survécu, enfin si, puisqu'il est encore en vie actuellement, mais sa conscience elle n'a pas tenu. Durant un court instant, il à perdu toute raison causé par cette douleur atroce. Deux secondes, deux minutes, deux heures, deux jours ou deux mois, il n'aurait su dire si combien de temps avait duré ce laps de temps qu'il venait de s'effectuer. Cette douleur avait parut éternelle et à la fois courte. On à l’impression qu'elle ne disparaitra jamais et quand elle diminue, c'est avec une lenteur monstrueuse. Tant est que le degré de souffrance, atteignant son paroxysme, aurait pu se dérouler sur un temps long comme court qu'il n'aurait pas senti ou vu la différence.

Quand la raison repris enfin sa place, (mais pour combien de temps ?), il se retrouva nez à nez avec une créature de type aviaire, plutôt imposantes, avec des plumes partout, un bec méchant, des griffes acérés et un tout qui pouvait faire peur à ceux qui n'aurait pas l'habitude. Une créature qui lui était presque totalement inconnu jusqu'alors.
A partir de ce moment jusqu'à maintenant, il su d'instinct qu'il s'agissait de son Daemon, ainsi que de la noirceur de son âme. Oui, ce jour fatidique était arrivé ou sa tendance à l'infamie venait de disparaitre, à moins que ce ne soit une idée qu'il se donne. Il se sentait libéré d'un poids alors qu'une nouvelle charge pesait sur ses épaules : devoir se charger de son âme.
Ce qui les séparait et les reliait à la fois se forgea ce jour même, dans une constante évolution vers les deux extrêmes.

Peu de temps après, une lettre lui parvint, l'invitant à rejoindre une académie pour les personnes qui, comme lui, possédait un Daemon. Soit. Pourquoi pas, après tout, on verras bien ce que ça donne.




Who are you ?


♦ Nom / Surnom : Revelance
♦ Âge : 20
♦ Personnage sur l'avatar : Santa/Three/Aoi Kurashiki de 999/Nine Hours, Nine Persons, Nine Doors
♦ Code du règlement : Code validé
♦ Comment as-tu découvert le forum ? : /me pointe Jan du doigt
♦ As tu des suggestions ? : /



Dernière édition par Wendy U. Kesh-Mesh le Mer 18 Juil - 23:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


MessageSujet: Re: Santa Claus ☼   Mer 18 Juil - 22:33

BIENVENUE !

Je passe te dire que tu es validée, et qu'avec un Fennec, tu pars chez les EOLE ! En espérant que tu passes un très bon moment sur notre forum, et que tu t'y amuses un maximum! N'hésites pas à aller faire recenser ton Avatar et ton Daemon sur les sujets appropriés!
Tu seras dans le dortoir Eole, Chambre 1 et comme tu as 19 ans, tu es dans la classe 1 d'études supérieures!
Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
 

Santa Claus ☼

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Edmond Bronson - I do not believe in Santa Claus
» Présentation de Santa Claus ! [Validé par les Lutins !]
» Noëlle ✦ Santa Claus isn't a legend
» North, Santa Claus (Les 5 légendes) [LIBRE]
» OMG! Two Santa Claus for one hospital? Hell yeah! | ft. Min Jae
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pumpkingdom Project :: Let's begin :: Présentation :: Présentations Abandonnées-